VERS UN MONDE NOUVEAU

 

Quelques pistes, en gardant à l'esprit que ces pistes peuvent changer tous les jours  :

 

 

- Neem, serait-il un remède naturel contre le coronavirus?

- Quercétine, serait-elle un remède naturel contre le coronavirus?

- Chloroquine-hydroxychloroquine un produit chimique contre le coronavirus?

- Conseils sages de nos grands-mères

- Les points d’acupunctures stimulant l’immunité avec quelques plantes utiles

- A propos des règles sanitaires

- Les masques à faire soi-même,

Le Neem: des propriétés antivirales et anti-inflammatoires

Le Neem est un arbre.

https://www.santescience.fr/coronavirus-quercetine/

https://www.youtube.com/watch?time_continue=232&v=795GrZUgQww&feature=emb_title

La quercetine est présente dans le neem

https://neem.world/neem-compound-profile-quercetin/

 

Propriétés antivirales du Neem

Certains composants du neem (les feuilles en particulier) ont démontré une capacité unique à cerner les virus, les empêchant ainsi de provoquer des infections. Le neem inhibe également la réplication des virus en interférant avec la surface des cellules.
Des études pharmacologiques soutiennent le fait que les feuilles de neem auraient des propriétés antivirales. Bien que ce ne soient que des résultats préliminaires non confirmés, ils sont intéressants. Aux États-Unis, des extraits aqueux de feuilles de neem ont montré qu'ils inhibaient de façon faible à modérée l'ADN polymérase du virus de l'hépatite B. En Allemagne, un extrait alcoolique de neem s'est montré efficace contre le virus de l'herpès. Les effets antiviral et virucide d'un extrait alcoolique de feuille de neem ont été démontrés sur les virus Coxsackie de groupe B. In vitro, il inhibe la formation de la plaque de différents types antigéniques du virus Coxsackie B à la concentration de 1 mg/ml.  

Neem propriétés anti-inflammatoires

Le neem est utilisé dans le traitement des rhumatismes et de l'arthrite aussi bien que dans d'autres maladies inflammatoires. De nombreux travaux de recherches ont montré les propriétés anti-inflammatoires du neem. D'autres ont montré que l'un de ses principes actifs, la nimbidin, extrait de ses graines, exerçait une action bénéfique sur l'arthrite et sur l'inflammation. L'action anti-inflammatoire du neem se traduit par différents types d'activités contre l'inflammation aiguë ou chronique. La forte inhibition de l'inflammation immédiate et aiguë provoquée par le neem suggère qu'il prévient la libération de substances neurochimiques induisant l'inflammation comme des prostaglandines. Une étude a effectivement montré qu'un extrait de feuilles de neem inhibait plus efficacement les prostaglandines que ne le faisait l'aspirine.

 

Neem et malaria
Des travaux en Inde ont rapporté que le neem était efficace contre des souches de parasites de la malaria résistantes à la chloroquine. Les différents extraits testés réprimaient la croissance des parasites en 72 heures.
Bien que ces résultats ne soient que préliminaires, ces données indiquent une ligne de recherche intéressante. Il faut noter que si les extraits de neem combattent efficacement les parasites de la maladie, on n'a jamais montré qu'ils étaient capables de prévenir le développement de l'infection dans l'organisme.

Le Neem a aussi des propriétés antifongiques, antibactériennes,  antioxydantes,  hépato protectrices, hypoglycémiantes, et serait active dans la réduction des tumeurs et leur incidence.

Le neem (Azadirachta indica) est NON TOXIQUE pour les mammifères, les oiseaux, les reptiles et les insectes pollinisateurs. Les feuilles de Neem (azadirachta indica) peuvent être consommées à condition de respecter la posologie adaptée à chaque organisme. Pour l'humain maximum 3g par jour (l'ideal est l'augmentation progressive jusqu'à la dose maximale tolérée (trop élevée si nausée)). Ne pas consommer les graines mais les feuilles.

Ne pas confondre les feuilles de neem (Azadirachta indica) avec les feuilles de Mélia (Melia azedarach), proche du neem, qui elles, NE DOIVENT PAS ETRE CONSOMMEES car très toxiques. (sont utilisées en usage externe en pharmacopée ou comme pesticide et engrais dans l'agriculture. Elles sont même plus efficaces que celles du neem.)

Le Neem  est déconseillé lors d’une grossesse du fait de ses effets abortifs. Se renseigner avant de démarrer une cure de Neem.

Sources:

https://www.nutranews.org/sujet.pl?id=224

https://btaillefer.blogspot.com/2013/03/plante-magique-n2-le-neem-margousier.html

http://www.formesante.com/feuilles-de-neem-antiseptique-antifongique-antibacterien-puissant.html

https://www.naturalexis.com/vertus_du_neem_margousier_azadirachta_acne_psoriasis_poux_et_acariens.html

https://www.ethnoplants.com/fr/plantes-graines-asie/121-azadirachta-indica-neem-margousier-graines.html

 

Quercétine

La quercétine est un flavonoïde.

Elle figure parmi les milliers de pigments à l'origine de la coloration des légumes, des fruits et des fleurs.

Où la trouve-t-on? En quelle quantité? Précautions d'emploi

http://www.quercetine.fr/

La quercétine serait-elle un traitement naturel contre le coronavirus?

https://www.santescience.fr/coronavirus-quercetine/

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1538011/quercetine-coronavirus-michel-chretien-ircm-montreal-patrice-roy

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31436895
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26851778
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22297745

La chloroquine

La chloroquine (ou chloroquinine) est une substance chimique un antipaludique de la famille des amino-4-quinoléines. Elle a été largement commercialisée sous forme d’hydroxychloroquine ou de sels (sulfate ou phosphate). Elle est avec la quinine, dont elle est un substitut synthétique, le traitement qui a été le plus employé, en préventif comme en curatif, contre le paludisme. Elle est aussi très utilisée contre des maladies auto-immunes telles que le lupus et des maladies rhumatoïdes telle que la polyarthrite rhumatoïde.

Elle montre in vitro des effets antiviraux, mais qu’on n’arrive pas ou mal à reproduire in vivo.

Ses effets secondaires sont le plus souvent légers et transitoires mais ils peuvent être graves ; et la dose thérapeutique est proche du seuil de toxicité. Le surdosage induit notamment des troubles cardiovasculaires graves et potentiellement mortels6 qui explique que l'auto-traitement qui existait autrefois n'est plus recommandé.

 

Dans le monde, elle est de plus en plus utilisée sous forme d'hydroxychloroquine qui est deux à trois fois moins toxique et mieux tolérée à dose élevée.

Hydroxychloroquine

L’hydroxychloroquine (HCQ) est un antipaludique utilisé par voie orale, vendu sous les noms commerciaux Plaquenil, Axemal (en Inde), Dolquine et Quensyl, aussi utilisé pour réduire l'inflammation dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et du lupus.

Contre-indications

L'étiquetage du médicament mentionne notamment que l'hydroxychloroquine ne doit pas être prescrite aux personnes présentant une hypersensibilité connue aux composés de la 4-aminoquinoléine4.D'autres contre-indications existent24. L’usage de ce médicament doit être prudent pour les patients affectés de certaines maladies cardiaques, de diabète, de psoriasis, etc.

Effets secondaires

Le principal effet indésirable de l’hydroxychloroquine est l'atteinte de la rétine au niveau de la macula. Un examen ophtalmologique annuel est recommandé lorsque la durée des prises dépasse cinq ans25. Le risque augmente avec la dose prescrite26 et si le sujet est d'origine asiatique27. L'arrêt du traitement doit être envisagé dès les premiers signes d'atteinte, le risque de séquelles étant plus élevé dans les formes tardives28.

L'hydroxychloroquine est actuellement testée dans le cadre de la lutte contre la pandémie à coronavirus SARS-CoV-2 (Covid-19)9 avec des risques, au 25 mars 2020, encore discutés. Outre l'absence de résultats d'études cliniques sur l'humain concernant spécifiquement cette pathologie, les scientifiques s'interrogent notamment sur le protocole adapté: faut-il le proposer dès la possitivité du test au coronavirus, en traitement en début de maladie déclarée, ou au contraire, à un moment très précis de la flambée de l'inflammation? D'après les scientifiques, ce choix pourrait être fondamental dans la réussite du traitement. Deux nouvelles études chinoises, publiées les 9 et 18 mars, auraient constaté une efficacité (mais seulement in vitro) de l’hydroxychloroquine sur le nouveau coronavirus et spéculent sur son efficacité en cas d’orage de cytokines, une réaction inflammatoire violente qui peut survenir dans les cas graves de la maladie.

Le Pr Raoult lui préconise un dépistage systématique avec un test et un traitement immédiat si positif , insistant sur la longueur de la charge virale.  Le Pr Raoult déclare que les gens qui portent le virus,  le portent pendant en moyenne 20 jours s’ils ne sont pas traités. (et non 2 semaines). Selon lui,  Il faut isoler les gens porteurs, et ne pas isoler les non-porteurs. Donc tester tout le monde. et traiter les positifs pour anéantir la charge virale.

https://www.20minutes.fr/sante/2742011-20200317-coronavirus-hydroxychloroquine-efficace-selon-professeur-raoult-ihu-marseille-apres-premier-test-restreint

 

SOURCES:

https://www.doctissimo.fr/medicament-PLAQUENIL.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hydroxychloroquine

Que disaient nos grand-mères ?

Attaqué par un virus, le système immunitaire passe en mode combat avec fièvre et fatigue. Nos grand-mères disaient qu'il fallait laisser transpirer, faire sortir le mal. La température montait et il ne fallait pas la faire baisser pour laisser notre système immunitaire faire son travail. D'où l'hésitation actuelle sur quand et comment administrer 

Si l'appétit diminuait, on mangeait moins.

Les vertus curatives du jeûne, même partiel, ne sont plus à prouver. Lorsque on jeûne, le système immunitaire se consacre entièrement à la destruction des virus qui détériorent les tissus de l'organisme. Les cellules de défense ont un accès facilité aux tissus par la circulation sanguine quand les vaisseaux sont nettoyés.  En plus, le jeûne accélère le recyclage des cellules immunitaires endommagées. La régénération rapide du système immunitaire le rend plus efficace… Et accélère donc la guérison ! La majorité des études s’accordent à dire que le jeûne n’est vraiment utile que pendant la phase aiguë de la maladie – soit quelques jours – mais pas au-delà. Ce jeûne est l’occasion de boire beaucoup d’eau et compenser la déshydratation.

Comment s’alimenter sans que ça profite au virus: la soupe à l’ail est une grande alliée. En effet, l’ail frais est à la fois antiviral, antibactérien et antifongique… Le bouillon de volaille est considéré comme un incontournable de la diète du malade. Ce bouillon est facile à manger quand on est malade, et contient de nombreux minéraux, vitamines et protéines qui vont aider votre corps à combattre l’infection. Et améliorer le renouvellement des globules blancs. Ce sont les « soldats » de l'organisme. Plus il y a production de globules blancs, plus le virus sera en minorité. Le ginseng augmente la production de globules blancs. La vitamine C aide à combattre. Les poivrons (de toutes les couleurs), les agrumes, les herbes aromatiques (persil, thym), les jus de légumes sont aussi à retenir.

 

Les points d’acupuncture 

à travailler en stimulation avec les doigts à défaut d'aiguille ou de moxa pour

harmoniser (débloquer-disperser ou stimuler-tonifier) 

36 Estomac (moxa possible)

14 Dumo appelé aussi Vaisseau Gouverneur (moxa possible)

4 Gros Intestin régule l'énergie défensive

5 Triple Réchauffeur (dispersion uniquement)

(repérage des points et technique sur internet ou sur demande à itaketoc@gmail.com)

Les Produits naturels:

Les feuilles de Neem, (azadirachta indica), oignons rouges, acérola vitamine C, câpres, ail, échinacée,,argent colloïdal( le vrai!) ,Spiruline,champignons: (shiitake, maïtake, reishi, pleurote),  , angélique, ginseng, ortie piquante, romarin, propolis, gelée royale, ,probiotiques... (Pour l'argent colloïdal, les champignons (myco defenses), et les probiotiques ( probiotiques immunité) et soutien par les plantes (granuphytol immunité), si besoin,  l'asso Itakétoc a un compte chez copmed n° tel 0549280136 code A44521  www.copmed.fr )

 

A propos des règles sanitaires :

Même si nous savons tous que le plus important est d'avoir le moins de contact possible entre humains,

(rappel: ça n'est pas parce que je n'ai pas de symptômes que je ne suis pas porteur, c'est à dire que je peux contaminer les autres sans le savoir),

se laver les mains très souvent, en plus de garder 1 mètre minimum avec les autres,

laisser ses courses si possible dehors ou dans sa voiture  pendant 1h30 y compris produits frais, avant de les rentrer pour les nettoyer à l'entrée, à l'eau+ javel en laissant ses sacs, cartons, emballages, chaussures etc. dehors ou à l'entrée, laver de suite ses vêtements de sortie à 60°C, se laver, corps et cheveux,

Message du medecin régulateur du SAMU 42 du 26 mars 2020 (https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10219900827822885&set=a.3658679197393&type=3&theater&notif_t=feedback_reaction_generic&notif_id=1585213451341910)

nous pouvons aussi:

Fabriquer des masques:

En plus, pour nous ou pour ceux qui s'exposent plus que nous en attendant leurs masques FFP2 ou FFP3  infirmières en cabinet, médecins libéraux, éventuellement l'hôpital si ils les acceptent, mais aussi les caissières, les livreurs, les pompiers, etc. Tous ceux qui s'exposent dangereusement pour nous.

https://twitter.com/i/status/1241374528120459264

Voici quelques indications pour la fabrication:

carré de 19x19 double épaisseur avec la partie supérieure non cousue pour y glisser, feutre, coton, serviette hygiénique comme les chinois, avec 4 liens d'attache 2 en haut et 2 en bas.

Avant de les distribuer, prévenir qu'ils sont à laver et désinfecter avant utilisation, ne sachant pas si vous-même êtes porteur sain. Pour votre entourage précaution lavage mini 60°c, et manipulation avec mains lavées et passées eau+javel. (une amie biologiste m'a donné l'idée de préparer une bassine eau+ javel pour chacun/jour et se passer régulièrement les mains dans la bassine).

​© 2023 by STREET LIFE. Proudly created with Wix.com